Mon congé (crevé) parental

Publié le par maman-mais-pas-seulement

 

le_conge_parental_est_il_un_piege_large.jpg 

J'en ai pris pour un an ferme ! Et pourtant j'avais rien fait de mal (enfin si mais les faits étaient prescrits).

Oui je sais, les prisons sont remplies d'innocent(e)s, disons que j'aurais pas dû me faire pincer.

D'ailleurs, j'en étais pas à mon premier coup (ah ben oui tiens le terme est approprié) et pourtant j'ai sauté dedans à pieds joints.

Et tu veux savoir le pire, c'est qu'il y en a qui tueraient pour être à ma place ...

 

La vie est ainsi faite, quand tu es au boulot tu voudrais être à la maison avec tes Numéros et quand tu es à la maison, ben le temps te paraît long.

Remarque, note que depuis que je suis en âge de réfléchir (approximativement 20 ans), je sens que je ne suis pas faite pour être à la maison, que j'ai besoin de travailler pour m'épanouir et trouver un sens complet à ma vie.

Ce dont je suis absolument sûre à présent, c'est que je ne suis surtout pas faite pour être à la maison avec Numéro 3.

 

Je l'avais dit à Musclor enfin Nine toes que c'était pas une idée lumineuse, que j'allais mal le vivre mais il a su me convaincre :


- " Réfléchis, c'est le dernier, l'occasion ne se représentera plus " (pinaise heureusement, si un enfant passe encore par mon utérus, je fais un procès au géniteur et je lui colle perpète, voire je rétablis la peine de mort),


- " Eh, pense aux 40 ans qui te restent à bosser, je rêverais moi de faire un break d'un an " (attends, on parle d'un rêve là ou d'un cauchemar éveillé, j'ai peur de confondre),

 

- " Profite, tu vas enfin prendre le temps de faire les choses, savourer ces moments avec les enfants " (oh oui, je savoure ces petits moments où TON mollusque de fils fait ventouse avec mon pieds pendant que TA fille a décidé que désormais le passé composé se conjugue au plus que parfait).

 

Bon, je charge Musclor (j'adore ça quand y grogne en lisant ce que je raconte sur lui) mais je dois être honnête et reconnaître que je suis seule responsable de " c'est mon putain de choix ".

 

Numéro 3 est arrivé à un moment où j'en avais un peu plein le bud de mon boulot et je me suis dit que c'était l'occasion rêvée de faire ce break, prendre ce crevé congé parental pour réfléchir à mon avenir (pfouuuuuuu arrête, j'ai la migraine) et profiter du petit (gros) dernier.

C'était mal me connaître que de penser que je pourrais éprouver du plaisir à passer des journées entières à essayer de voir sortir la dent qui seule expliquerait que ce Numéro puisse à ce point me les briser si peu dormir.

 

En même temps, c'est pas comme si je venais de découvrir que je n'ai aucune patience avec les bébés.

D'ailleurs, j'avais crié bien assez fort pour qu'on m'entende dans toute la capitale (Lyon, ben oui, ça faisait longtemps) que jamais de troisième il n'y aurait ...

Sauf que je ne suis pas aussi sage que cette vieille branche de Yoda et que dans un élan d'euphorie, on a un peu déraillé avec Musclor et on s'est dit pourquoi pas boucler la boucle ?

Et tu le croiras ou pas, on a pas trouvé de réponse à cette question, on a été d'une objectivité j'te jure ...

Comme dit Musclor, Numéro 3 c'est vraiment l'enfant de l'amour et moi de lui répondre, l'enfant d'la connerie quoi : ben oui, on est con quand on est amoureux !

 

Oh ça va la ligue des parents parfaits avec vos banderoles, mais oui je l'aime Numéro 3, en vrai j'en suis complètement dingue et j'arrive plus à imaginer une seconde la vie sans lui.

Je suis vraiment heureuse d'être passée du côté obscur de la force (celui des familles nombreuses), c'est juste que j'aurais dû mieux écouter ce bon vieux Yoda (la sagesse) et vite retourner travailler après le congé maternité.

Alors j'aurais retrouvé ces sensations magiques du petit pincement le matin quand tu laisses ton bout'chou, de la joie immense de le revoir le soir.

Pis j'aurais même eu le droit de me plaindre et je serais presque passée pour une héroïne de travailler tout en gérant la maison et trois enfants avec un Musclor très très pris par son boulot.

 

En fait, en y réfléchissant, le crevé parental c'est un vrai travail sauf que t'as pas d'horaires, c'est pire qu'en libéral, ça s'arrête jamais.

Pis tu es toujours sur ton lieu de travail, t'imagines si tu vivais au boulot et que quand tu avais fini ton dossier, tu nettoyais les étagères sur lesquelles il était posé.

Ben moi c'est un peu ce que je ressens à la maison, comme si j'étais toujours sur mon lieu de travail et que comme je suis charette en permanence sur le dossier Numéro 3 ben je prends mon sac de couchage et je dors sur place.

 

Et oui j'en rajoute pour que tu me plaignes mais quand même, quand tu imagines que Numéro 3 se fait un devoir d'arriver à passer des journées entières presque sans dormir et que " si bébé fatigué, bébé va bien te brouter ", tu comprendras que je suis un peu comme le mec qui s'apprête à faire un 100 mètres quand le pistolet va péter : dans les starting blocks pour retourner bosser!

 



Commenter cet article

LMO 26/07/2011 16:25


Quand on a décidé que je resterai un an à la maison, mon mari m'a dit "profites en pour écrire un livre!" Et là il m'a dit "ben t'as pas écrit de livre..."
Oui mais QUAND aurais je eu le temps????????


maman-mais-pas-seulement 27/07/2011 21:08



Tu m'étonnes !!!!


J'étais sensée refaire le monde et trouver une nouvelle voie, ben à part être sûre que le crevé parental c'est pas pour moi et que de Numéro 4 jamais il n'y aura, on est pas très avancés ...



Strassenstock 26/07/2011 06:08


Cet article me fait bien rire... Continue d'écrire comme ça avec cette si belle plume, c'est génial! et profite, profite, Numéro 3 grandit si vite j'imagine...


maman-mais-pas-seulement 26/07/2011 07:31



... (doigts qui tapent sur le bureau), profite !!! Non Numéro 3 ne grandit pas vite du tout ... pffffffff vivement qu'il m'annonce qu'il a trouvé son appart :)



vlynette 30/06/2011 21:49


Alors, là, c'est pas d'ma faute, si j'arrive en retard ! Je suis SURE et CERTAINE que j'avais laissé un mot (saleté d'Over-blog qui m'l'a viré !!!)
Ce qui est bien c'est que j'ai relu l'article et qu'il m'a fait autant rire que la 1ère fois :D
ENCORE ! ENCORE !
PS : tu vois qu'il y a des avantages au CP, tu as le temps d'écrire des choses tout à fait réjouissantes (pour les autres !)


maman-mais-pas-seulement 01/07/2011 10:18



c'est vrai j'avoue !!!! tu as 100 pour 100 raison sur ce point, je m'inquiète d'ailleurs pour la reprise du taf, je vois pas comment je pourrai continuer à écrire et je suis devenue complètement
addict ...



Samdalia 30/06/2011 00:33


décidément, j'adore ta façon d'écrire!
j'adore le coup des étagères à nettoyer après avoir fini le taf! extra...
bon, sinon, bin je te comprends bien, je suis @ home depuis 4 ans.........
bise


maman-mais-pas-seulement 01/07/2011 10:14



Mais quel courage !!!!! tu es une héroïne !!!



Marion 28/06/2011 14:43


Ah tu m'as fait bien rire sur le 'j'suis charette sur le dossier numéro 3 ... alors j'dors sur place'.
Moi je reprends en octobre ... au bout de deux ans.
Je suis un peu moins catégorique que toi même si d'ac sur pleins de trucs et sure aussi que ça va me manquer un peu quand même ...


maman-mais-pas-seulement 28/06/2011 20:22



Ouais, j'ai eu un bref moment où je trouvais ça plutôt sympa quand Numéro 3 ne s'était pas transformé en mutant qui dort pas, j'avais au moins deux heures de pause dans la journée et lui était
tout sourire car reposé ... Cette configuration me rendait les choses presque agréables mais là, on est loin du compte ...