Dans les bras d'Orphée

Publié le par maman-mais-pas-seulement

Orphee04-Laurent-Philippe.jpg

 

Comment ça je connais pas mes classiques ! Je m'empêtre dans les mythes ?

Et bien non pas du tout et à ma plus grande surprise, je m'en délecte puisque vendredi soir, j'ai littéralement fondu dans les bras d'Orphée !

J'ai été invitée par ma cimpresse de compétition (elle est vraiment bien cette petite) à la Maison de la Danse pour voir Orphée revisité par la Compagnie Montalvo-Hervieu.

Comme ça je te l'accorde, ça fait pas forcément rêver, je n'avais jamais entendu parler de ces danseurs (oui ben quoi, c'est pas une découverte que je n'ai aucune culture) et les mythes, ça m'excite que moyennement.

C'est donc sans véritable autre enthousiasme que de quitter le navire maisonesque et de retrouver ma keupine que j'y suis allée.

 

Une claque, une baigne, un coup de cheutron ou un mawashi-geri dans la tête, voilà ce que je me suis pris : c'était juste fabuleux et je pèse mes mots !

1h10 de spectacle, un feu d'artifice, une explosion de richesse musicale et artistique, je me suis é-cla-tée !!!

Par un jeu de superposition entre un écran géant où défilent en vidéo les chanteurs et danseurs de la compagnie et leur passage sur scène, tout se confond, les personnages filmés et leur double réel (ou c'est ma vue peut être ? où elle est la tétête où il est le cucu ?).

Une chorégraphie où se mélangent musique et danse classique, hip hop, rythmes et chants africains, opéra et contemporain.

Les artistes forment un bouquet improbable de pas et de voix tout aussi divers, se provoquent pour mieux s'unir dans un métissage incroyable, une mosaïque magnifique.

 

Tu l'as compris j'ai passé un moment magique et si tu habites Lyon, va faire un tour du côté de la Maison de la danse vendredi soir, ils se produisent pour la dernière à 20h30 et il reste des places.

 


 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article