Une terrible envie de croquer la pomme

Publié le par maman-mais-pas-seulement

images-21

 

Bon, je suis obligée de me poser cinq minutes et de faire une petite introspection.

L'objet de mon questionnement : devine ... la pomme, pas celles que j'ai croquées par le passé.

Note que pour certaines j'aurais mieux fait de m'abstenir mais que veux-tu, j'ai presque tous les attributs d'un homme ce qui tu l'admettras ne pèse pas lourd, oui le cerveau, je parle du cerveau et oui je plaisanteuuuuu, la preuve, je trouve que mon Musclor il est vraiment over intelligent ... parfois.

 

Et la pomme, la fameuse, c'est bien sûr celle dont je te parle assez souvent depuis le début ... celle qui me fait vibrer au-delà de toute proportion raisonnable : celle d'Apple.

 

D'où l'introspection parce que dans la mesure où je suis pas ultra performante en informatique et que mes besoins s'en trouvent limités, où je ne suis pas aussi férue de musique que Musclor et ses 10000 morceaux (tiens je crois que certains aussi pourraient s'introspecter le nombril sur leurs penchants addictifs), il y a quelque chose d'irrationnel dans mon adoration pour tout ce qui est Apple.

Et même s'il est de notoriété publique que je suis un brin déjantée, quand même, tout ne peut pas être qu'une question d'envie !

 

Figure-toi que j'ai trouvé des éléments de réponse en me baladant sur la blogosphère pendant les 5 MINUTES que je me suis accordées hier entre deux machines, les courses, la nouvelle tentative de confection de yaourts, le rangement de la maison et la préparation de petits pots pour numéro 3 sans oublier le dîner et un saut chez Merlin qui m'enchante pas et tout ça avec le fameux numéro 3 sous le bras (oui ça c'était pour Musclor, je crois qu'il continue à me surveiller rapport au " tu peux te brosser Martine pour le Ipad2 " en rentrant à la maison hier soir).

 

Je suis tombée sur un article en anglais qui parle de la DÉSIRABILITÉ (note que je suis une belle belette en anglais aussi, moi à part scone, muffin, pancake et Friends, je m'y entends pas trop en traduction).

J'ai cru comprendre ... franchement pas grand chose si ce n'est qu'il y aurait une démarche de manipulation de l'image du produit aux yeux du public élaborée sur le fondement d'études anthropologiques (attends, je sais être sérieuse aussi : faut pas déconner quand on parle de pomme !).

EN GROS, le produit est pas mal, personne ne peut le nier, mais il induit un désir disproportionné chez certains sujets dont je suis : OUF, je savais que j'étais pas complètement déjantée.

J'ai même trouvé un chti film rien que pour toi et moi du genre Charlie et la chocolaterie d'Apple :

 


Et ben voilà, j'ai tout compris : la pomme c'est du chocolat pour moi !

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stéfany 13/04/2011 18:55


mais ça fait peur ton truc ok ils sont forts ok ça fait envie mais après tout se ne sont que des gadgets...bien vu la comparaison avec le chocolat mais franchement je garde l'option en carré et au
lait à savourer sans risque de se lobotomiser le cerveau^^